VIDEO : 6 mois en Asie et en Amérique

Des Philippines au Mexique – 2019/2020

Fin 2019 j’ai eu la chance de passer plus de 6 mois incroyables en Asie et Amérique.

J’ai visité les pays suivants : Philippines, Corée du Sud, Taiwan, Vietnam, Costa Rica, Panama, Nicaragua, Guatemala, Belize, Etats-Unis, Mexique.

C’était l’occasion de tester les activités locales et mieux connaitre les populations dans des paysages magnifiques, au plus près des océans et de la nature :

  • Plongée avec les somptueux requins renards à #malapascua #philippines
  • Surf dans les spots paradisiaques de #siargao
  • Découvrir les imposantes épaves de la seconde guerre mondiale en plongée à #coron
  • Explorer les îles sublimes et reculées de #palawan
  • Kitesurf dans les eaux turquoises de #boracay
  • Pratiquer le sunmudo dans un temple avec des moines à #gyeongju
  • Découvert Taiwan à vélo
  • Découvrir le Nord du Vietnam en moto
  • Faire un trek sur le Volcan Fuego en éruption au #guatemala
  • Soigner les animaux de la jungle dans un refuge animalier
  • Voir les baleines grises à #puertochale
  • Nager avec les requins-baleines à #lapaz #mexico
  • Plonger avec les requins taureaux à #cabopulmo
  • Participé à des nettoyages de plages, appris la muay thai, fait du yoga, dormi la plupart du temps dans des logements eco-responsables

Faire du surf au Panama

Un paresseux – Red Frog Beach

L’archipel de Bocas del Toro au Panama est un paradis pour les surfeurs, avec ses eaux chaudes, ses vagues régulières et son ambiance décontractée. Situé sur la côte caraïbe du Panama, Bocas del Toro abrite plusieurs spots de surf de classe mondiale et constitue une destination populaire pour les surfeurs de tous niveaux. Voici quelques conseils pour surfer à Bocas del Toro et visiter Red Frog Beach :

Choisissez votre spot de surf : Bocas del Toro dispose de plusieurs spots de surf, allant des vagues pour débutants aux vagues plus difficiles. Parmi les spots de surf les plus populaires de Bocas del Toro figurent Paunch, Bluff Beach et Silverback.

Louez ou apportez votre propre planche de surf : Si vous n’avez pas votre propre planche de surf, vous pouvez facilement en louer une à Bocas del Toro. Il y a plusieurs magasins de location dans les grandes villes qui proposent une gamme de planches de surf pour différentes tailles et différents niveaux de compétence. Si vous préférez apporter votre propre planche, assurez-vous qu’elle est en bon état et pensez à apporter un leash et de la cire.

Découvrez la culture locale du surf : Bocas del Toro possède une culture du surf dynamique et abrite un mélange de locaux et d’expatriés passionnés par le surf. Prenez le temps d’apprendre l’étiquette locale du surf et respectez l’océan et les vagues.

Visitez la plage Red Frog : Red Frog Beach est une magnifique plage située sur Isla Bastimentos, l’une des îles de l’archipel de Bocas del Toro. Outre sa beauté naturelle époustouflante, Red Frog Beach est connue pour ses activités d’écotourisme, telles que la plongée en apnée, le kayak et la randonnée.

Dans l’ensemble, surfer à Bocas del Toro et visiter Red Frog Beach est une expérience unique et passionnante.

Je suis resté au Selina.

Nager avec les requins-baleines au Mexique

Début mars 2020, je suis parti au Mexique direction La Paz.

Il s’agit d’un spot incroyable pour nager avec les requins-baleines et plus généralement observer de nombreuses espèces maritimes comme les baleines grises, baleines à bosses, etc.

Avec mon ami Eric, nous avons pu observer de très prêt au départ de Puerto Chale des dizaines de baleines à bosses.

Nager avec des requins-baleines au Mexique
Baleines à Bosses au Mexique

La Basse-Californie est une belle région située sur la côte ouest du Mexique, connue pour ses plages magnifiques, ses eaux bleues limpides et sa vie marine diversifiée. C’est une destination étonnante pour les voyageurs qui aiment explorer l’océan et toutes ses merveilles.

L’une des activités les plus populaires en Basse-Californie est la nage avec les requins-baleines. Ces doux géants sont les plus grands poissons du monde, atteignant jusqu’à 12 mètres de long. On les trouve dans les eaux chaudes et tropicales de la région, et les voyageurs qui s’y rendent entre juin et septembre les voient souvent. Nager avec des requins-baleines est une expérience unique que vous ne voudrez pas manquer !

Outre la baignade avec les requins-baleines, la Basse-Californie est également un excellent endroit pour la plongée sous-marine avec les requins. La région abrite une grande variété d’espèces de requins, notamment des requins-marteaux, des requins mako et des requins des Galápagos. Les sites de plongée en Basse-Californie offrent une occasion unique de s’approcher de ces magnifiques créatures dans leur habitat naturel.

Si vous préférez rester au-dessus de l’eau, vous pouvez également observer des baleines en Basse-Californie. La région est connue pour sa migration annuelle des baleines, qui a lieu entre décembre et mars. Pendant cette période, les voyageurs peuvent voir des baleines grises, des baleines à bosse et des baleines bleues nager le long de la côte. Les excursions d’observation des baleines sont une activité populaire en Basse-Californie, offrant des vues à couper le souffle de ces animaux majestueux.

Globalement, la Basse-Californie est une destination étonnante pour les voyageurs qui aiment l’océan et toutes ses merveilles. Que vous souhaitiez nager avec des requins-baleines, faire de la plongée sous-marine avec des requins ou observer des baleines, il y en a pour tous les goûts dans cette magnifique région.

Plonger dans le Blue Hole à Belize

Il s’agissait d’un de mes rêves : plonger dans le Blue Hole à Bélize.

Le Blue Hole est un site de plongée de renommée mondiale situé à Belize, en Amérique centrale. Il s’agit d’un gouffre circulaire de plus de 300 mètres de large et 125 mètres de profondeur, connu pour ses eaux bleues et sa vie marine diversifiée. Si vous souhaitez plonger dans le Blue Hole, voici quelques éléments à prendre en compte :

Obtenez votre certification de plongée : Le Blue Hole est un site de plongée difficile qui ne convient qu’aux plongeurs expérimentés. Vous devez posséder une certification de plongée valide, telle qu’un certificat d’Open Water Diver ou plus, pour plonger dans le Blue Hole. Si vous n’êtes pas certifié, vous pouvez suivre un cours de plongée au Belize ou chez vous pour répondre aux exigences.

Choisissez un opérateur de plongée réputé : Il existe plusieurs opérateurs de plongée au Belize qui proposent des plongées guidées dans le Blue Hole. Il est important de choisir un opérateur réputé qui dispose d’instructeurs de plongée expérimentés et certifiés, de bonnes pratiques de sécurité et d’un bon palmarès. Vous pouvez demander des recommandations à vos amis ou faire des recherches en ligne pour trouver un bon opérateur.

Prévoyez le bon équipement : Le Blue Hole est un site de plongée profond avec de forts courants, il est donc important d’avoir le bon équipement. Assurez-vous d’avoir une bonne combinaison de plongée, des palmes, un masque, un détendeur et des poids pour rester au chaud et confortable. Apportez également un ordinateur de plongée et une lampe de plongée si vous en avez une.

Suivez les bonnes pratiques de plongée : Le Trou Bleu est un écosystème magnifique et fragile, et il est important de suivre de bonnes pratiques de plongée pour le préserver. Respectez la vie marine, évitez de toucher ou de vous tenir sur le corail, et suivez les instructions du chef de plongée.

Dans l’ensemble, la plongée dans le Trou Bleu est une expérience unique et passionnante. Avec la certification, l’opérateur, l’équipement et les pratiques de plongée adéquats, vous pouvez explorer la beauté époustouflante et la diversité de la vie marine de ce site de plongée de renommée mondiale.

Soigner les animaux blessés ou abandonnés de la jungle au Guatemala

Après avoir exploré le Nicaragua, le voyage continue direction le Guatemala, ce magnifique pays de 16 millions d’habitants.

Lors de ce voyage, mon objectif principal était de participer à un volontariat pour aider les animaux de la jungle et en découvrir plus sur ces espèces menacées.

Mais avant de commencer cette expérience, j’ai d’abord passé à la magnifique ville d’Antigua dans le but ensuite de faire un trek de 2 jours pour observer le volcan Fuego en éruption.

Le Guatemala est un pays d’Amérique centrale connu pour sa beauté naturelle époustouflante, sa riche culture et ses anciennes ruines mayas. De ses forêts tropicales luxuriantes et de ses volcans à ses villes colorées et à sa scène musicale et artistique vibrante, le Guatemala a quelque chose à offrir à chacun. Que vous souhaitiez vous détendre sur la plage, explorer la culture locale ou partir à l’aventure, le Guatemala a quelque chose à offrir.

L’une des meilleures choses à faire au Guatemala est de visiter les anciennes ruines mayas. Le Guatemala abrite plusieurs sites mayas importants, dont Tikal, Yaxhá et Quiriguá, qui sont tous classés au patrimoine mondial de l’UNESCO. Vous pouvez visiter ces sites dans le cadre d’une visite guidée ou les explorer par vous-même.

En plus de ses ruines anciennes, le Guatemala est également un endroit idéal pour explorer la culture locale. Vous pouvez visiter la capitale, Guatemala City, qui compte plusieurs musées et centres culturels, ou vous rendre dans l’une des plus petites villes pour découvrir les traditions et le mode de vie locaux. Le Guatemala abrite également plusieurs marchés animés et des ateliers d’artisans, où vous pouvez acheter de l’artisanat et des souvenirs faits à la main.

Si vous recherchez l’aventure, le Guatemala a beaucoup à offrir. Vous pouvez faire de la randonnée dans les montagnes, visiter les volcans en activité, faire du rafting ou du kayak sur l’une des nombreuses rivières. Il existe également plusieurs parcs nationaux et réserves à explorer, notamment le parc national de Tikal et le parc national du volcan Pacaya.

En ce qui concerne l’hébergement, le Guatemala offre un large éventail d’options pour répondre aux différents budgets et préférences. Il y a plusieurs pensions et auberges de jeunesse sur les îles qui offrent des commodités de base à des prix abordables. Vous pouvez également trouver des hôtels et des centres de villégiature dans les grandes villes et les stations balnéaires.

Dans l’ensemble, le Guatemala est une destination charmante et accueillante qui offre quelque chose pour tout le monde. Qu’il s’agisse de ses ruines anciennes, de ses attractions culturelles, de ses activités d’aventure ou de ses habitants chaleureux, il y a toujours quelque chose de nouveau et de passionnant à découvrir dans ce magnifique pays d’Amérique centrale.

Explorer le Nicaragua

Après avoir parcouru le Costa Rica, je suis arrivé au Nicaragua fin janvier 2020.

Le Nicaragua est un pays d’Amérique centrale connu pour sa beauté naturelle époustouflante, sa culture riche et sa population accueillante. De ses magnifiques plages et paysages volcaniques à ses villes coloniales et à sa scène musicale et artistique dynamique, le Nicaragua a quelque chose à offrir à chacun. Que vous souhaitiez vous détendre sur la plage, explorer la culture locale ou partir à l’aventure, le Nicaragua a quelque chose à vous offrir.

L’une des meilleures choses à faire au Nicaragua est de visiter les plages. Le pays offre une grande variété de plages, allant des criques isolées aux villes balnéaires animées. Parmi les meilleures plages du Nicaragua, citons San Juan del Sur, Playa Maderas et Playa Coco.

En plus de ses plages, le Nicaragua est également un endroit idéal pour explorer la culture locale. Vous pouvez visiter la capitale, Managua, qui compte plusieurs musées et centres culturels, ou vous rendre dans l’une des plus petites villes pour découvrir les traditions et le mode de vie locaux. Le Nicaragua abrite également plusieurs sites du patrimoine mondial de l’UNESCO, notamment la ville de León et les ruines de León Viejo.

Si vous recherchez l’aventure, le Nicaragua a beaucoup à offrir. Vous pouvez faire de la randonnée dans les montagnes, visiter les volcans en activité ou faire du rafting ou du kayak sur l’une des nombreuses rivières. Il y a également plusieurs parcs nationaux et réserves à explorer, notamment la réserve biologique Indio Maíz et le parc national du volcan Masaya.

En ce qui concerne l’hébergement, le Nicaragua offre un large éventail d’options pour répondre aux différents budgets et préférences. Il existe plusieurs pensions et auberges de jeunesse sur les îles qui proposent des équipements de base à des prix abordables. Vous pouvez également trouver des hôtels et des centres de villégiature dans les grandes villes et les stations balnéaires.

Dans l’ensemble, le Nicaragua est une destination charmante et accueillante qui offre quelque chose pour tout le monde. Qu’il s’agisse de ses belles plages, de ses attractions culturelles, de ses activités d’aventure ou de ses habitants chaleureux, il y a toujours quelque chose de nouveau et de passionnant à découvrir dans ce magnifique pays d’Amérique centrale.

Explorer Isla Ometepe à cheval
Faire du surf à Playa Maderas

Découvrir la nature luxuriante du Costa Rica

Début janvier 2020, je suis parti direction le Costa Rica.

Le Costa Rica est un petit pays d’Amérique centrale connu pour sa beauté naturelle époustouflante et la diversité de ses écosystèmes. De ses forêts tropicales humides et de ses plages de sable à ses volcans actifs et ses forêts nuageuses de haute altitude, le Costa Rica est un paradis pour les amoureux de la nature. Voici quelques conseils pour explorer le Costa Rica et sa magnifique nature :

Choisissez votre destination : Le Costa Rica est un petit pays, mais il a beaucoup de régions différentes à choisir, chacune avec son propre écosystème et ses attractions uniques. Choisissez votre destination en fonction de vos intérêts et du type de paysage que vous souhaitez voir. Parmi les destinations populaires, citons la région du volcan Arenal, la forêt nuageuse de Monteverde et le parc national Manuel Antonio.

Choisissez votre mode de transport : Le Costa Rica dispose d’un bon réseau de routes et d’aéroports, de sorte que vous pouvez facilement vous déplacer entre les destinations en voiture, en bus ou en avion. Si vous souhaitez découvrir davantage la beauté naturelle du pays, vous pouvez également envisager de prendre un bateau ou de faire de la randonnée entre les destinations.

Choisissez votre hébergement : Le Costa Rica dispose d’un large éventail d’options d’hébergement adaptées à différents budgets et préférences, des complexes hôteliers de luxe et des écolodges aux pensions et auberges bon marché. Décidez de votre hébergement en fonction de vos besoins et du type d’expérience que vous souhaitez vivre.

Participez à des activités d’éco-tourisme : Le Costa Rica est connu pour son engagement en faveur de la durabilité et de l’écotourisme, et il existe de nombreuses façons de découvrir la nature du pays de manière responsable et respectueuse. Vous pouvez faire de la randonnée, observer les oiseaux ou participer à des visites guidées des parcs nationaux et des réserves.

Dans l’ensemble, la découverte du Costa Rica et de sa belle nature est une expérience enrichissante et gratifiante. En choisissant la bonne destination, le bon moyen de transport, le bon hébergement et les bonnes activités d’écotourisme, vous allez adorer !

La première semaine, je suis parti direction Puerto Viejo au Sud Est du pays. J’ai logé dans un logement eco-responsable fait à partir de matériaux recyclés, conteneur, la Organica Punta Riel créé par Fabian.

Parcourir le Vietnam en moto

Du 7 au 17 décembre 2019, j’ai parcouru le Vietnam en moto.

Lundi 9 décembre parti à 9h du de l’hôtel Hanoï Center première mise en jambes de la moto après 80 km premier stop pour manger le plus dur c’est les jambes la souplesse c’est dur sur le chemin jusqu’à nghia beaucoup de menuisier

La route de Ngolo à tapas s’est très bien passé dans l’hôtel j’ai dû changer l’huile comme prévu après 400 km et par contre je me suis fait voler ma casquette le soir très sympa c’est là le Vietnam champion indonésie lendemain mercredi 11 décembre je suis parti pour yann au bout de 50 km soit à peu près 500 km de plus depuis mon retour de trip la moto est tombé en panne pendant une heure à trouver un garagiste et réparer la moto ensuite des paysages magnifiques mon 200 km bien arrivé à l’hôtel bises hostel anecdote savoir s’adapter car j’ai changé mon circuit prévu et faire et pour faire la soupe au lieu le jeudi 12 je suis parti de matin à 8h après un bon petit déjeuner pour femme Cannes super belle vue en altitude

Explorer le nord du Vietnam en moto est un excellent moyen de découvrir les magnifiques paysages du pays et de faire l’expérience de sa culture unique. Avec ses routes de montagne sinueuses, ses côtes magnifiques et ses villages pittoresques, le nord du Vietnam a de quoi séduire tout le monde. Voici quelques conseils pour explorer le nord du Vietnam en moto :

Louez ou apportez votre propre moto : Si vous n’avez pas votre propre moto, vous pouvez facilement en louer une au Vietnam. Il existe plusieurs magasins de location dans les grandes villes et les zones touristiques qui proposent une gamme de vélos pour différents budgets. Si vous préférez apporter votre propre moto, assurez-vous qu’elle est en bon état de marche et pensez à apporter des pièces de rechange et des outils en cas de problème mécanique.

Obtenez un permis de conduire : vous aurez besoin d’un permis de conduire valide pour conduire une moto au Vietnam. Si vous n’avez pas de permis de conduire international, vous pouvez obtenir un permis de moto temporaire au Vietnam en présentant le permis de conduire et le passeport de votre pays d’origine.

Planifiez votre itinéraire : Le nord du Vietnam offre une grande variété d’itinéraires, allant des routes côtières pittoresques aux cols de montagne sinueux, en passant par toutes les autres routes. Décidez de votre itinéraire en fonction de vos compétences et de votre expérience, du type de paysage que vous voulez voir et du temps dont vous disposez. Vous pouvez également envisager de faire appel à un guide ou de participer à une visite guidée pour vous aider à planifier votre itinéraire.

N’oubliez pas de faire vos bagages : Le Vietnam est un pays très accueillant pour les motos, avec de nombreux endroits pour s’arrêter et se reposer en cours de route. Il est toutefois conseillé de ne pas emporter trop de bagages et de n’emporter que l’essentiel, comme des vêtements de rechange, une trousse de premiers soins, des collations et de l’eau. Vous pouvez également envisager d’apporter un petit sac à dos ou des sacoches pour transporter votre matériel.

Découvrir Taïwan à vélo

Après avoir passé deux semaines incroyables en Corée du Sud et notamment avoir appris le Sunmudo, je suis parti direction Taïwan !

L’idée originelle était de faire le tour de l’ile en vélo ce qui représente environ 1200 km mais finalement je suis vite rendu compte qu’en à peine 10 jours cela était compliqué. J’ai donc ajuster mon itinéraire pour parcourir seulement la côte Est.

Pour cela, dès mon arrivée à Taipei, je me suis mis à chercher un vélo à louer que j’ai trouvé à Giant Bicylces. Le coût était d’environ 6€ par jour.

Taïwan est une destination idéale pour le cyclisme, avec ses paysages variés, sa belle campagne et ses infrastructures cyclistes bien développées. Que vous soyez un cycliste chevronné ou un débutant, Taïwan a quelque chose à offrir à chacun. Voici quelques conseils pour faire du vélo à Taïwan :

Choisissez le bon itinéraire : Taïwan propose une grande variété d’itinéraires cyclables, allant des routes côtières pittoresques aux cols de montagne, en passant par tous les chemins intermédiaires. Choisissez votre itinéraire en fonction de votre condition physique, du type de paysage que vous voulez voir et du temps dont vous disposez. Vous pouvez également envisager de faire appel à un guide ou de participer à une visite guidée pour vous aider à planifier votre itinéraire.

Louez ou apportez votre propre vélo : Si vous n’avez pas votre propre vélo, vous pouvez facilement en louer un à Taïwan. Il existe plusieurs magasins de location de vélos dans les grandes villes et les zones touristiques qui proposent une gamme de vélos adaptés à différents terrains et budgets. Si vous préférez apporter votre propre vélo, assurez-vous qu’il est en bon état de marche et pensez à emporter des pièces de rechange et des outils en cas de problème mécanique.

N’oubliez pas de faire vos bagages : Taïwan est un pays très favorable aux vélos, avec de nombreux endroits pour s’arrêter et se reposer en cours de route. Cependant, il est toujours bon de faire des bagages légers et de n’emporter que l’essentiel, comme des vêtements de rechange, une trousse de premiers soins, des collations et de l’eau. Vous pouvez également envisager d’emporter un petit sac à dos ou des sacoches pour transporter votre matériel.

Restez en sécurité : À Taïwan, le trafic est relativement faible et les infrastructures cyclistes sont bonnes, mais il est tout de même important d’être conscient de votre environnement et de respecter le code de la route. Portez un casque, utilisez les signaux de la main et soyez visible pour les autres usagers de la route.

Dans l’ensemble, faire du vélo à Taïwan est un excellent moyen d’explorer le pays et de découvrir sa beauté naturelle et sa culture. En choisissant le bon itinéraire, le bon vélo, le bon équipement et en faisant preuve d’un peu de prudence, vous pouvez passer un séjour inoubliable et agréable à vélo.


Vues le long de la côte Est à Taiwan

Les paysages sont justes magnifiques avec la vue sur la mer d’un côté et la vue sur la nature luxuriante d’un autre.

J’ai pu rejoindre le magnifique Parc de Taroko.

Le dernier jour était le plus intense car il ne s’est pas arrêté de pleuvoir !

Apprendre l’art du Sunmudo en Corée du Sud

En novembre 2019, je suis parti deux semaines en Corée du Sud. La motivation principale de ce voyage était d’apprendre le Sunmudo, un art martial coréen – mélange de Taekwondo et méditation.

Je n’ai pas été déçu ! Le programme de cette semaine atypique et incroyable était le suivant :

Le sunmudo est un art martial coréen qui combine le bouddhisme zen et l’entraînement physique. Il est né dans le temple de Haeinsa en Corée du Sud et est connu pour l’importance qu’il accorde à la discipline mentale et spirituelle, ainsi que pour ses mouvements et techniques uniques. Si vous souhaitez apprendre le Sunmudo en Corée du Sud, voici quelques éléments à prendre en compte :

Trouvez une école ou un instructeur : Le sunmudo est enseigné dans diverses écoles et temples en Corée du Sud, et vous pouvez trouver des cours pour les débutants comme pour les pratiquants plus avancés. Il est important de trouver une école ou un instructeur réputé et ayant de bons antécédents. Vous pouvez demander des recommandations à vos amis ou faire des recherches en ligne pour trouver une école qui réponde à vos besoins.

Découvrez la philosophie du sunmudo : le sunmudo est plus qu’un art martial physique, c’est aussi un mode de vie qui met l’accent sur le bouddhisme zen et la pleine conscience. Pour tirer le meilleur parti de votre entraînement, il est important de comprendre la philosophie et les principes du sunmudo. Vous pouvez lire des livres ou assister à des conférences sur le sujet pour en savoir plus.

Soyez prêt à faire face aux exigences physiques : L’entraînement au sunmudo peut être physiquement exigeant, car il implique divers exercices d’étirement et de renforcement, ainsi que des techniques d’autodéfense et de combat. Il est important d’être en bonne condition physique et d’écouter son corps pour éviter les blessures.

Pratiquez régulièrement : Comme tout art martial, le Sunmudo nécessite une pratique régulière pour s’améliorer. Assistez régulièrement aux cours et faites l’effort de vous entraîner à la maison ou avec un partenaire pour affiner vos compétences.

Dans l’ensemble, l’apprentissage du sunmudo en Corée du Sud peut être une expérience enrichissante et gratifiante. Que vous soyez intéressé par l’entraînement physique, la discipline spirituelle ou les deux, le sunmudo a de quoi satisfaire tout le monde. Veillez simplement à trouver une école ou un instructeur de bonne réputation, à vous renseigner sur la philosophie, à vous préparer aux exigences physiques et à vous entraîner régulièrement pour tirer le meilleur parti de votre formation.

Page 3 of 4

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

Translate »